Menu

Craft & Cork >> Vin

S’il est facile de boire du vin, il est moins facile d’en parler. Trop souvent malheureusement, la culture qui entoure le vin est perçue comme étant un peu l’affaire de snobs, en raison surtout du langage affecté ou recherché qui la caractérise. À preuve, le mot œnophile qui veut simplement dire être amateur de vin. Vraiment? Utiliseriez-vous ce mot pour vous décrire? Il existe des milliers de mots pour décrire le vin, ses caractéristiques et ses origines. Cela ne signifie pas que vous devez nécessairement apprendre une deuxième langue pour devenir un passionné de vin. Cependant, ajouter quelques mots et quelques phrases du domaine à votre vocabulaire vous aidera à tirer le maximum des dégustations. Le secret est de savoir lesquels.

Les mots pour dire le vin…Pop Art girl with the glass of wine with speech bubble.

1. Cépage. Le cépage, c’est la variété de plant de vigne (autrement dit, le type de raisin). Connaître les cépages que vous aimez vous aidera à déchiffrer la carte des vins au resto et vous évitera de vous laisser mettre en bouteille par un sommelier qui pourrait être tenté de vous conseiller le vin le plus cher sur la carte.

2. Terroir. Même si le mot peut faire penser à « terreur », il n’a rien d’inquiétant. Le « terroir », c’est les conditions (sol, climat, topographie) dans lesquelles la vigne est cultivée. C’est ce qui explique qu’un même cépage cultivé dans des régions différentes n’a pas le même goût.

3. Réserve. L’un des mots les plus galvaudés du lexique du vin, il en est venu à qualifier n’importe quel vin qu’un vinificateur cherche à promouvoir. De fait, on l’utilise tellement qu’il en a presque perdu son sens, soit d’indiquer que le vin a été « mis en réserve » durant une plus longue période, ce qui permet en général de développer plus d’arômes et de saveurs.

4. Laisser un vin respirer. Bien que l’expression puisse sembler étrange, elle est en fait assez proche de la réalité. Non pas que vous allez voir les poumons du vin gonfler et dégonfler, mais le fait d’exposer le vin à l’air permet d’arrondir les tannins et de rendre le vin plus souple en bouche. Cela est particulièrement utile pour les vins rouges complexes et les bordeaux blancs.

5. Acidité. Un mot que l’on utilise couramment pour décrire l’aigreur ou la fraîcheur du vin. L’acidité participe à l’équilibre général des saveurs. Si elle est insuffisante, on dit que le vin est mou. (Cherchez à comprendre.)

6. Bouquet. Pas un groupe de fleurs, mais plutôt l’ensemble des odeurs et parfums du vin.

A cartoon waiter holding a silver tray with a bottle of wine and wine glasses full of wine on it doing a perfect hand sign

7. Cru. Une façon de désigner l’année de récolte des raisins qui ont servi à faire le vin. On dit aussi « millésime ». Un vin non millésimé est un vin issu de l’assemblage de plusieurs millésimes afin de créer un style homogène.

8. Jambe. Ce terme renvoie à la façon dont le vin ruisselle le long des parois d’un verre après son agitation. (On aussi aussi « larmes » ou « cuisse.) Cela indique la richesse du vin en alcool.

9. Brut. Ce terme qualifie un vin effervescent contenant très peu de sucre. À ne pas confondre avec le sens courant, c’est-à-dire grossier ou peu évolué.

10. Nez. Cela peut paraître un peu étrange, mais le nez du vin, tout comme celui sur votre visage, est relié aux caractéristiques olfactives du vin, donc à ses arômes ou à son bouquet.

Le monde du vin s’exprime par un vocabulaire et des renseignements complexes qui peuvent parfois être intimidants pour le simple amateur de vin. Votre culture en matière de vin est celle que vous voulez bien vous donner et la meilleure façon d’en apprendre davantage sur le vin (et d’avoir du plaisir à le faire) est d’en faire l’expérience vous-même. Laissez RJS Craft Winemaking vous montrer combien c’est facile.

Find Your Store

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *