Menu

Craft & Cork >> Vin

août 3, 2017 | By RJS Craft Winemaking

Carménère du Chili : Un vin de prestige et de distinction

Jamais les vinificateurs artisans n’ont fabriqué autant de vins du Chili! Cela s’explique très certainement par la haute qualité des jus qui nous arrivent de ce pays. De fait, depuis une vingtaine d’années, le Chili s’est imposé comme l’une des principales sources de jus pour la fabrication du vin. Il exploite parfaitement plusieurs des cépages d’origine française les plus populaires au monde, dont le merlot, le pinot noir et le chardonnay, mais aussi le carménère, son cépage roi, qu’il est maintenant pratiquement le seul pays au monde à cultiver.

L’on croit souvent, à tort, que le Chili est une jeune région vinicole émergente. La réalité est toute autre : on y fabrique du vin depuis plus de quatre siècles, soit depuis le milieu des années 1500, lorsque les premiers colons espagnols y introduisirent la vigne. Mais ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que le pays se tailla véritablement une place sur la scène vinicole mondiale.

C’est que, vers la fin des années 1800, une épidémie de phylloxéra (un minuscule puceron qui s’attaque aux racines des vignes) décima les vignobles français et européens. Le Chili, probablement en raison de son isolement géographique, fut l’un des rares pays à être épargnés. Heureusement, juste avant l’épidémie, des vignerons chiliens avaient apporté et planté des boutures de vignes européennes et parmi elles, à leur insu, du carménère.

Pendant longtemps, le carménère domina le Bordeaux, avec les cabernet sauvignon, merlot, malbec et petit verdot, où l’on en faisait de grands assemblages. Et, même s’il donnait de très bons vins, sa maturité tardive et sa susceptibilité à la coulure (une maladie qui provoque la chute des fleurs naissantes, ce qui diminue le potentiel de production) le rendaient impopulaire auprès des vignerons. On ne l’a donc pas replanté après la crise du phylloxéra, de sorte qu’aujourd’hui, il est quasi inexistant à Bordeaux; même que les scientifiques le croyaient disparu.

Cependant, il a survécu au Chili, comme le démontrèrent des analyses d’ADN au début des années 1990. Capricieux dans son terroir natal, il se plaît dans le climat plus sec et plus chaud du Chili, où il prospère. De nos jours, les Carménère chiliens sont prisés tant par les critiques œnologues que les collectionneurs.

Cette année, RJS Craft Winemarking apporte aux vinificateurs artisans ce cépage populaire, avec la trousse de jus Carménère du Chili « Prestige » dans le cadre de son programme Restricted Quantities 2018. Comme il est offert en quantité limitée, il faudra passer votre commande sans tarder auprès de votre détaillant local pour être certain de mettre la main sur une trousse ou deux.

Vous obtiendrez un vin rouge profond aux arômes de cerise rouge et de mûre avec un soupçon d’épice et de cuir soutenu par des tanins robustes, qui s’accordera à merveille avec des plats de viande variés, allant du simple hamburger aux ragoûts consistants en passant par l’incontournable bifteck.

Find Your Store

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *